vendredi 11 janvier 2019

Chasse à courre, enjeux aujourd'hui, conférence

Cliché courtoisie Vénerie
Depuis des décennies, la chasse est contestée par des groupes d'opinion, voire de vrais et parfois très durs "anti-chasse". Plus récemment est apparu un mouvement du droit des animaux ou du bien-être animal.

Aujourd'hui la consommation même de viande, ou l'utilisation de tout produit venant de l'animal, est mise en cause ; de récents  mouvements deviennent violents à l'égard des boucheries et de leurs clients, mettant en cause des siècles de relations de l'homme avec la nature et le monde animal en particulier. 
Et arrive maintenant le "lundi" ou autre "Jour sans viande" ! Pourquoi pas peut-être, mais l'homme reste bien par nature un omnivore, donc en partie carnivore.
Avant de devenir sédentaire et cultivateur, il était chasseur-cueilleur pour se nourrir.
La chasse à courre, qui consiste à "forcer" les animaux avec des chiens, est l'un de nos plus anciens modes de capture des grands animaux sauvages. Elle est souvent la première critiquée et est en même temps le premier rempart de toute la chasse.

Pour l'équilibre de la forêt, face aux dégâts parfois très graves, les forestiers privés comme publics confient la régulation à l'ensemble des chasseurs, les seuls à pouvoir réduire les densités excessives de grands ongulés et contrôler ces populations au bénéfice parfois de la survie de la forêt.
Dans ce contexte, l'AFEF est heureuse de vous proposer, le 22 janvier 2019 à 8 h, le thème : 
"la chasse à courre, enjeux et difficultés".
Le conférencier sera Pierre de Roualle, président de la Vénerie française, ou son directeur de la communication, Antoine Gallon (la société de Vènerie regroupe tous les équipages français de vènerie).

Selon l'habitude, la conférence avec débats aura lieu au Club de la Chasse et de la Nature, 60 rue des Archives, 75003 Paris ; merci de confirmer votre présence.
Inscription auprès de Bernard Gamblin : betmc.gamblin@cegetel.net, réponse avant le 16 janvier à midi.                 Tarif 25 € (adhérent AFEF 20 €), payable sur place à l'ordre de l'AFEF.


mercredi 9 janvier 2019

Meilleurs voeux pour 2019 de l'AFEF. #Climat. Rencontre au cabinet du Ministre de l'Agriculture

L'Association Française des Eaux et Forêts, est heureuse de vous présenter ses meilleurs vœux 2019 pour la forêt et la filière bois.
Pour mémoire elle avait publié début avril 2018, après son dernier colloque,  dix mesures pour la filière. 
L'AFEF travaille et continuera à travailler en 2019 au bénéfice de la forêt et de la filière.

L'AFEF, association crée à Nancy en 1925 et reconnue d'Utilité publique depuis 1937, 
a organisé le 26 septembre 2016 un grand colloque "Pour un essor de la filière forêt-bois" rassemblant au Palais du Luxembourg 200 personnalités en présence du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. 
Les actes de ce colloque ont été publiés et l'AFEF en a tiré les 10 propositions approuvées en Conseil d’Administration les 8 février et 19 mars 2018 :



vendredi 30 novembre 2018

La forêt privée au Diner-Conférence de l'AFEF


Rappel. Derniers jours pour réservation :
Jeudi 6 décembre 2018, au club de la Chasse, 60 rue des Archives, 75003 Paris, à partir de 18h00.
Pour tout savoir sur la forêt privée...
Antoine de Ponton d’Amécourt, président de FRANSYLVA et président du conseil d’Administration du Centre National de la Propriété Forestière, nous présentera : les enjeux de la forêt privée aujourd’hui, les axes principaux d’action de Fransylva puis les priorités du CNPF.


 La conférence débutera à 18h00,  et se poursuivra par un apéritif à 20h00, suivi d’un dîner. Il est demandé aux participants une contribution de 50€ par personne inscrite, payable d’avance par chèque à l’ordre de l’AFEF.  
Les personnes intéressées peuvent encore s'inscrire, sans tarder avant le 1 décembre, par courrier adressé à Bernard Gamblin, appt D400, 21 bis rue du Maréchal Galliéni, 78000 VERSAILLES ou par courriel 
betmc.gamblin@cegetel.net