dimanche 13 octobre 2019

Immeubles en bois et 30ème anniversaire du CNDB

Belle journée très réussie pour le trentième anniversaire à Paris du CNDB, Comité National pour le Développement du Bois. Après une matinée de visite de trois chantiers d'immeubles en bois, une après-midi de tables rondes instructives avec de nombreux intervenants spécialistes du bois, des écoles de formation ou des entreprises.

La ferme du rail, lieu de vie et de formation agri-urbain : 

lauréat du programme "Réinventer Paris" pour insertion et avec restaurant surmonté d'une serre maraîchère : particularités : matériaux biosourcés (paille, et matériaux recyclés) dont bois à 90 % d'origine France.  Douglas du Morvan et platelage extérieur en pin autoclavé classe 3. Vêture en perches sciées de châtaigniers de Bretagne.

la serre potagère au-dessus des locaux


Immeuble bois R+7 (ICADE - Urssaf), 
avec complémentarité des matériaux béton et acier 

Des poteaux de bois en 50x50 et des poutres acier, une intéressante complémentarité, pour les planchers mixtesbois-béton...couvert d'une façade plissée en zinc. Conception Anne Carcelen, architecte, et une réalisation Mathis, avec 800 m3 de bois en forme de vaisseau, et SPIE Batignolles. La complémentarité pourrait vraiment être une voie d'avenir pour le bois ; chaque matériau à sa bonne place.


Façade côté "poupe" du vaisseau R+7.

Poteau bois de 50x50 portant poutres acier.
Au 7ème étage des bureaux (réalisation Mathis), à la "proue du vaisseau",
la magnifique grande salle voutée en bois.







L'amphithéâtre bois au collège Sainte-Clotilde pour accueillir 250 personnes



Le bois a permis, ici, une réalisation avec de hautes qualités acoustiques pour activités musicales. Procédé dalle opportune avec 12 m de portée. Sapin et épicéa des Vosges et façade en niangon lazuré. 

Tables rondes de l'après-midi : 


Tous les intervenants, jeunes et anciens, ont mis en avant leur passion pour le bois ; d'où une réaction justifiée, leur passion du bois ne doit pas conduire à sous-payer les jeunes ingénieurs et techniciens.

_________________________________________________________________________

Prochaine sortie : le 24 octobre de 9 h 30 à 12 h, l'AFEF vous propose une demi-journée de terrain à Vélizy pour une visite de chantier d'immeuble en bois.


Rendez-vous 9h30 sur le chantier , 7 avenue  Morane Saulnier à Vélizy Villacoublay.  Il est desservi par le tramway T6. Arrêt « Innovel Parc Nord ».[Le T6 va de Châtillon-Montrouge -terminus ligne de métro 13- à Vélizy-rive droite].

Julien PEMEZEC,  Président du Directoire de Woodeum, et Nicolas Laisné, architecte du projet,  présenteront le programme (plus de 180 logements réalisés en structure bois) et la vision du marché du Bois en France, par Woodeum, et l’agence Nicolas Laisné . 
Les membres et amis de l’AFEF intéressés doivent s'inscrire par mail (bet.gamblin@orange.fr) dès que possible et au plus tard pour le 18 octobre.









dimanche 8 septembre 2019

ADEME : conférence à l'AFEF



Petit-déjeuner conférence de l'AFEF le Jeudi 19 septembre 2019 de  8h45  à 11h00 à l'Académie d'Agriculture de France avec Monsieur Rémi CHABRILLAT,  directeur à l’ADEME.


«Les actions de l’ADEME en faveur de la filière forêt-bois »
tel est le thème de notre prochain petit déjeuner conférence.


La conférence sera assurée par Rémi CHABRILLAT,  directeur Production et Energies Durables  au sein de l’ADEME.


 Attention lieu et heure modifiés, les locaux habituels étant en travaux. 
La conférence a lieu à la Bibliothèque de l’Académie d’Agriculture de France, 18, rue de Bellechasse, 75007 Paris. Métro Solférino.


Pour faciliter l’organisation de cette rencontre, n’oubliez pas de répondre par retour de mail (avant le 16 septembre) à ber.gamblin@orange.fr. (Participation 25€ (adhérent 20€), payable sur place).



Les prochains rendez-vous de l'AFEF (des précisions suivront) :



- jeudi 24 octobre voyage d’études en région Ile de France sur le thème de la construction bois, notamment avec Paul Jarquin.

- jeudi 5 décembre, conférence de Michel Druilhe, Président de France Bois Forêt ; elle sera suivie du dîner annuel.


jeudi 27 juin 2019

Notre-Dame de Paris et la Santé des forêts

Notre-Dame de Paris en préambule de la conférence du  20 juin 2019, l'AFEF a encore consacré quelques instants au drame de Notre-Dame de Paris et à la restauration en chêne de sa charpente, avant de traiter de la santé des forêts, sujet très important et d’actualité.




Avec l’appui de son CA, l’AFEF a émis un avis 2 jours après le drame, pour contrer très vite différentes contre-vérités diffusées comme « il est aujourd’hui impossible de retrouver des chênes aussi gros que ceux d’il y a 9 siècles provenant d’une forêt primaire disparue aujourd’hui… ».
Cette charpente, taillée dans de petits chênes encore verts, a duré plus de 8 siècles. La forêt française, malheureusement très sous-exploité par rapport à sa production biologique, est très riche en chêne. Le petit volume nécessaire n’est qu’une goutte d’eau, 1/2000emedu volume grume chêne annuel récolté. Toute la filière forêt-bois a réagi pour offrir les chênes nécessaires et leur sciage.
Une réunion de fond a eu lieu lundi 17 juin avec France-Bois-Forêt, Michel Druilhe et Philippe Gourmain, et d’autre-part Jean-Marie Ballu et Pascal Jacob.

En réalité rien ne pourra vraiment être décidé avant un an et demi, délai pour l’obtention des résultats sur l’analyse technique de l’état des murs de la cathédrale après l’incendie. Car c’est lui qui décidera ; mais nous souhaitons absolument une restauration à l’identique.
Mais quel éventail entre certains qui aimeraient un chantier comme Guédelon, remarquableprojet "d'archéologie expérimentale",ou en conception et travail du bois réaliste et numérisé, permettant de respecter des délais assez courts ? 
Faisons une comparaison avec la reconstruction de l’Hermionequi a demandé le même volume de chêne : dans le livre sur sa reconstruction on trouve: où commence et où finit l'exactitude historique ? Utiliser des moyens modernes n'affecte pas le caractère historique du résultat, ilsoulage les ouvriers, accélère leur tâche et limite la pénibilité et les risques. Enfin utiliser des outils à moteur d'aujourd'hui n'interdit nullement l'usage simultané des herminettes, bisaiguë... pour l'animation devant le public.
Ce fut la solution de reconstruction « historique », retenue pour l'Hermione. 
Bref, le grand public semble demander actuellementla "reconstruction à l'identique" et notre filière forêt-bois est unanime sur la restauration de cette charpente en chêne, écomatériau stockant le carbone de l’atmosphère. Quel beau symbole !

Pascal Jacob de son côté s’est investi jusqu’au lancement d’une association pour la reconstruction de cette charpente en bois. Cette association devrait s’appeler « Restaurons Notre-Dame » et devrait être officialisée sous peu. 
Bref, il y a beaucoup de monde autour du chevet de Notre-Dame, tant mieux, mais il y aura encore beaucoup de discussions ! Affaire à suivre…  

Santé des forêts

La brillante conférence du jour sur la Santé des forêts était prononcée par Frédéric Delport, Chef du département de la santé des forêts au Ministère de l'agriculture. Il est chargé du pilotage et de l’animation du dispositif de surveillance de la santé des forêts avec 220 correspondants-observateurs. Ce service assume la surveillance phytosanitaire, le suivi à long terme de l'état des forêts dans le contexte des changements globaux, l’évaluation des risques et l’information et l’assistance aux gestionnaires forestiers publics et privés.

Actuellement de nombreuses attaques d’insectes touchent gravement notamment nos épicéas. Mais ce n’est pas la seule espèce peut être fragilisée par le changement climatique. Un compte-rendu détaillé sera publié sous peu.


Notre prochaine conférence le 19 septembre à 8h00 : l’ADEME et la filière bois(construction, énergie…) par Rémi Chabrillat